geogle statistiques

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2012

DES MEMOIRES D'OUTRE-TOMBE DE CHATEAUBRIAND A LA BRETAGNE MODERNE D'AUJOURD'HUI, OUVERTE VERS LE LARGE

"Les Français vont indistinctement au pouvoir, ils n'aiment point la liberté, l'égalité seule est leur idole".

Chateaubriand.gifCette citation mériterait quelques réflexions sur son affirmation selon laquelle les Français n'aiment pas la liberté, mais après tout il faut se situer dans le contexte de l'époque et qu'au tout début de sa vie politique, Chateaubriand fut un monarchiste et participa de ce fait à des fonctions de l'Etat sous la Restauration principalement.

Néanmoins. il serait "obtu" de ne pas reconnaitre, non seulement une évolution dans sa vision politique mais surtout un grand écrivain faisant partie du patrimoine littéraire français.

Pour bien montrer son évolution politique, il en fit lui-même la démonstration quand, à la fin de sa vie, il tira des conclusions de son passé.

Voici ces quelques lignes de l'anthologie des Mémoires d'Outre-tombe qui en témoignent.

"Homme d'Etat, je me suis efforcé de donner aux peuples le système de la monarchie pondérée, de replacer la France à son rang en Europe, de lui rendre la force que les Traités de Vienne lui avaient fait perdre ; j'ai du moins aidé à conquérir celle de nos libertés qui les vaut toutes, la liberté de la presse. Dans l'ordre divin, religion et liberté ; dans l'ordre humain, honneur et gloire sont la génération humaine de la religion et de la liberté : voilà ce que j'ai désiré pour ma patrie."

Que peut-on dire de ce bref récapitulatif de sa vie?

Son œuvre est immense, il serait vain d'essayer ici de porter un jugement. En effet, si l'on regarde sa bibliographie riche et complexe, on peut s'apercevoir qu'en fait, il fut tourmenté tant du point de vue de sa vie personnelle que de sa vie politique et littéraire. Toutefois, on peut tenter de comprendre et d'analyser son comportement politique et sociale au travers d'un environnement agité que fut la Révolution et les changements de régime successifs. Il a compris très vite et il le dit lui-même, dans ses Mémoires d'Outre-tombe que cette période révolutionnaire sonnait le glas d'un système politique qu'était l'Ancien Régime, il est ainsi partisan de la mise en place d'une monarchie élective comme le souhaitait la branche orléaniste des Bourbons.

Il repose désormais à St Malo, selon sa volonté, sur l'ilot du grand Bé où j'ai pu me rendre cet été.

Au pied des remparts de la ville corsaire et portuaire, si riche de personnages célèbres, comme Jacques Cartier, découvreur du Canada, visitée par tant de touristes de France et d'ailleurs, le grand écrivain a voulu reposer, debout, pour l'éternité face à la mer et au vent, qu'il aimait tant.

chateaubriand,mémoires d'outre-tombe,st malo,bretagne,ports,jacques cartier,lorient,nantes,brest

Cette Bretagne natale, désormais tournée vers l'avenir. Depuis quelques années, j'y vais souvent m'y ressourcer car non seulement c'est une belle région, ses habitants sont accueillants et honnêtes et qu'elle épouse la modernité. J'ai pu voir au fil des temps, l'éclosion de la ville de Nantes, la beauté architecturale de Rennes et son dynamisme universitaire, la beauté de ses ports de plaisance Binic, St Quay Portrieux, Paimpol et ceux la côte de Peinthièvre et bien sûr son grand port militaire qu'est Brest, Lorient et son festival celtique où la musique a su s'enrichir de toutes les influences sans se renier et sans oublier aussi ses villages coquets et fleuris.

L'avantage de l'air breton c'est qu'il permet de bronzer avec le vent, en pleine mer évitant ainsi de se ramasser des coups de soleil bêtement sur la plage.

Oui, vraiment, la Bretagne mérite qu'on s'y arrête.

Elle invite au repos, à la réflexion, à la rêverie.

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

 

14/07/2012

En partance pour la Bretagne avec Barbara Hendricks, et une pensée pour la regrettée pianiste Brigitte Engerer

Le 23juin dernier, le monde des arts perdait une grande pianiste en la personne de Brigitte Engerer, partie trop jeune.

Elle fut principalement formée par l'école russe de piano.

 

Mais aujourd'hui, alors que je me prépare à voguer vers la Bretagne, une autre grande artiste m'accompagne : Barbara Hendricks.

Son dernier CD comprend les cents plus beaux airs qu'elle interprète à merveille comme à l'accoutumé. De l'opéra classique au meilleur de la musique américaine, notamment de chants religieux. Enfin, bref avec l'air iodé de la mer bretonne, avec Barbara Hendricks, je vais reposer mes neuronnes afin de mieux les réactiver en septembre, sur le chemin du Master en science politique.

La Bretagne est une excellence et belle région pour s'y ressourcer, en allant voir notamment les vieux gréments en rade de Brest et le pays de Chateaubriand, du côté des remparts de St Malo.

Donc ce blog sera en vacances quelques temps.

 

Bon été à tous

Gaullistement et bretonnement vôtre

Claude JEANDEL

29/06/2012

UNE FOIS DE PLUS, LA SOUMMISSION A L'EUROPE - non merci - où l'UMP et le PS sont les fossoyeurs de la Nation française

120 milliards euros Blog Cjeandelcogito29.06.jpgLes 120 milliards d'euros du plan de relance européen ne sont en effet qu'un alibi destiné à masquer la capitulation totale de F.Hollande face à Bruxelles et à Berlin. Ils pèsent peu face à l'impact récessif des plans dits de stabilisation.

Une mesure unique dans des compétitivités différentes ne fait qu'aggraver la situation de nos entreprises, puisque ce sont les pays du Nord qui auront la valeur ajoutée.

De l'aveu même de certains commentateurs, ce pacte de relance est largement insuffisant au regard de la récession en Europe.

Derrière cet accord, Hollande quoiqu'il en dise met en marche le Fédéralisme européen, mais sans oser le dire.

En France aujourd'hui, les Français ne peuvent même plus compter sur L'UMP pour défendre l'exercice de la souveraineté nationale et de l'existence de la Nation, en dépit de leur bla bla devant les médias.

L'UMP comme le PS sont deux mouvements politiques à caractère économique ultra libéral, se foutant complètement du peuple comme ils ont su le montrer à s'asseyant sur le NON au TCE en ratifiant le Traité de Lisbonne.

L'UMP a perdu complètement « la boule idéologique » et ne sait plus où elle va. Non seulement, parce son comportement et son langage traduisent un mépris de la Nation et du peuple. J'en veux pour preuve, ce matin sur radio Classique, Chantal Jouanno a affirmé qu'elle souhaitait que l'on transfère de nouveaux éléments de souveraineté nationale à l'Europe. De plus, dans le domaine sociétal, elle est pour le mariage des homosexuels avec possibilité d'adoption, contraire aux idéaux philosophiques traditionnels de la droite française.

Le deuxième aspect concerne le peuple. Ce matin également, sur une autre radio, Gilles Carrez, député UMP a carrément dit qu'il y avait trop de prestations sociales en France et qu'il fallait en supprimer, ce qui laisse sous-entendre que ce sont les pauvres qui appauvrissent la France et non les spéculateurs et autres traders irresponsables.

Il ne dit pas ce qu'il ferait des hommes et des femmes ainsi privés de ces prestations, sinon de les mettre au ban de la société créant ainsi une marginalisation de plus en plus grande de nos compatriotes. Le comportement de ce député est un scandale car il méprise les fondements mêmes de la République que ce sont la Liberté, l'Egalité et la Fraternité.

Avec de tels comportements, l'UMP méprisant d'une part l'esprit de la Nation et d'autre part ayant comme philosophie qu'une partie de plus en plus importante de notre population puisse « crever » la faim, près de 15 Millions de nos compatriotes, ce n'est certainement ainsi que demain, le peuple leur fera à nouveau confiance pour diriger le pays.

J'ajoute quand même que la rigueur , bleue comme rose étant la même c'est le peuple qui trinque toujours et il ne faut pas s'étonner qu'aux élections législatives plus de 51% des Français s'abstiennent, ne se reconnaissant plus dans cette Assemblée Nationale.

Une fois de plus, l'Assemblée Nationale comme le Sénat ne sont des Chambres réellement représentatives des citoyens dans leur composition sociologique que de nom.

Cela n'est que la résultante du système d'une « oligarchie élective » européiste et mondialiste qui ronge la France depuis près de 40 ans.


Gaullistement

Claude JEANDEL

 

13/06/2012

Feydeauisation de la République, c'est maintenant !!!

Si la femme est l'avenir de l'homme, selon Louis Aragon, il peut être un poison mortel au sommet de l'Etat.

 

Feydeau et la Rochelle Blog 13.06.12.jpgCe qui se passe à la Rochelle appelle plusieurs remarques.

 

La première remarque : pourquoi deux apparatchikes parisiennes se remettant du rouge à lèvres devant la glace décidèrent d'aller titiller un de leur camarade, responsable départemental pour aller soutenir une autre apparatchik du PS ?

Une première observation peut être faite : que Ségolène Royal n'arrive pas à elle-seule, à gagner une législative du fait de son parachutage, ce qui démontrerait une certaine distanciation entre le peuple et une partie de ses camarades locaux.

La seconde observation est celle, que l'on pourrait appeler d'ordre institutionnel : celle d'une oligarchie élective. En un mot comme en cents, l'élite parisienne n'acceptant pas qu'un militant de base, ayant une responsabilité locale puisse devenir un élu de la Nation.

 

La deuxième remarque pose un problème de morale politique. Cela démontre que le PS d'une part, n'a toujours pas compris l'esprit de la Vème république, à savoir que c'est le peuple qui a le pouvoir et non les partis politiques et que d'autre part, se pose une fois de plus dans ce pays, le fonctionnement démocratique des partis politiques en général.

Le Parti socialiste, qui se fait le chantre de la démocratie devrait et cette affaire le démontre bien, revoir sa façon de fonctionner lorsquil s'agit de donner la possibilité à un militant de bénéficier de l'ascenseur social politique au plus haut sommet de l'Etat au profit de l'énarchie parisienne et de la grande bourgeoisie de gauche.

J'ajoute, ce qui se passe au PS procède malheureusement également de la même manière à droite. Il suffit pour s'en convaincre de voir les parachutages de Géant, de Guaino...etc … au détriment de personnalités locales qui , souvent après plusieurs années de travail de terrain auprès de leurs populations, se voient barrer la possibilité de servir la République au plus haut niveau.

 

La troisième remarque: comme je le dis plus haut, la femme est l'avenir de l'homme, certes mais dans ce cas d'espèce se pose la question : quelle femme et quel statut? Car il est clair qu'il y a un mélange des genres entre aspect privé et aspect public.

L'aspect privé, je m'en « fous » complètement . Par contre, sur le plan public, surtout lorsqu'on est au sommet de l'Etat, il est urgent que la situation soit éclaircie. Il y va de l'intérêt de la Nation mais surtout d'une éthique politique et morale.

Ne perdons pas de vue que notre peuple, en ce moment, traverse une grave crise politique, économique,sociale, culturelle et morale. C'est à travers ces crises que naissent les ferments d'un populisme autoritaire, pour ne pas dire fascisant et qui met à bas la démocratie c'est-à-dire la liberté, l'égalité et la fraternité.

Que ceux et celles qui ont l'honneur et la grandeur de servir notre pays au sein des sphères de l'Etat prennent garde qu'un jour où l'autre, le peuple dans sa grande colère, puisse amener le pays au bord de l'abîme en portant au pouvoir des didacteurs.

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

17:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

07/06/2012

LEGISLATIVES 2012 : DEBOUT LA REPUBLIQUE EST PRESENT AUSSI A LYON

Ce dimanche 10 juin, il faut aller voter pour le 1er tour de ces législatives 2012. Ce premier tour est l'occasion de pouvoir faire son choix et donc d'exprimer une volonté politique.

Venant de regarder les infos à la télévision ce soir, c'est à travers un reportage que l'Espagne qui tenait la vedette. Dans quel état se trouve ce pays, comme d'autres par la faute de ce Traité de Maastricht qui ne voit l'Europe qu'à travers des aspects purement financiers où les institutions sont à la solde des multinationales et non des peuples qui composent les nations du continent européen.

Dans la 1ere circonscription du Rhône, j'ai pu assister au débat organisé par le Progrès, une excellente idée. Une fois de plus, j'ai pu constater que le personnel politique classique, au travers des trois principaux candidats, Michel Havard, Philippe Mérieu et Thierry Braillard qu'ils sont arcqueboutés dans leur idéologie européeiste et mondialiste, laxistes dans la vision économique.On ne peut dès lors, voter pour ce 1er tour pour ces responsables de la situation dans laquelle se trouvent les nations qui composent l'Europe.

Aussi, pour mettre un terme à leur action idéologique européeiste, il faut voter pour les candidats de Debout la République. (300 dans toute la France dont six dans le département du Rhône).

maguy girerd.jpg

 

 

Dans la 1ere circonscription du Rhône, la candidate à vos suffrages est Maguy GIRERD dont vous trouverez ci-après le message-qu'elle a lu lors de ce débat.

 

 

« Je vous remercie de m’accorder ce temps de parole tout en regrettant que vous ne jugiez pas utile d’inviter au débat le nouveau parti que nous sommes.L’égalité de temps de parole des candidats n’est pas respectée à chacune des élections dans notre pays ce qui est un déni de démocratie.

Je suis MAGUY GIRERD candidate dans cette 1ère circonscription pour DEBOUT LA REPUBLIQUE, parti totalement indépendant, fondé il y a seulement 3 ans par le député maire NICOLAS DUPONT-AIGNAN, par ailleurs le maire le mieux élu de France des villes de plus de 30 000 habitants avec 80 % des voix au 1er tour pour son 3ème mandat. Preuve qu’il est dans l’action et non dans la posture.

Je me suis engagée à DEBOUT LA REPUBLIQUE car notre parti est la seule alternative entre ceux qui ont tout échoué depuis 30 ans et les extrêmes, chacun alimentant le système dont ils font tous partie.

La situation économique et sociale de la France est beaucoup plus grave et profonde que ce que l’on veut bien nous dire.

Cette crise n’est pas une fatalité, elle avait été prédite dès 1992 par Nicolas DUPONT AIGNAN et Philippe SEGUIN. Elle est la conséquence de politiques irresponsables qui ont abandonné le pouvoir à des technocrates et à la finance et qui nous font croire qu’il faut d’avantage de fédéralisme, alors que celui-ci signe le nivellement par le bas et la fin des démocraties.

Ne nous y trompons pas, nous sommes devant un choix de société.

COMBIEN DE TEMPS ENCORE LES FRANÇAIS VONT-ILS ACCEPTER :

 

  • Que nos emplois soient mis en concurrence avec l’esclavage humain

  • Que la BCE, qui a à sa tête celui qui a falsifié les comptes de la Grèce, prête à 1 % aux banques privées afin que celles-ci prêtent à leur tour aux états à 4, 5 voir 20%  ? Il faut savoir que sur 1 700 milliards de dette actuelle, nous avons déjà payé 1 500 milliards d’intérêts d’emprunt. Et l’Espagne a déjà remboursé sa dette 3 fois en intérêts d’emprunt. Et l’on demande toujours plus d’efforts aux peuples.

  • Comment peut-on d’accepter que l’on n’enseigne plus à nos enfants la lecture, l’écriture et l’histoire de leur pays

  • Que notre jeunesse est sans avenir et sans espoir

  • Que l’on n’applique plus les peines de prison ni le contrôle de nos frontières

  • Que nos services publics et la santé notamment partent en déliquescence

  • Que les intérêts particuliers priment sur l’intérêt général.

 

Ce ne sont pas les liftings ou les incantations des uns ou des autres totalement déconnectés des réalités qui résoudront les problèmes de la France.

A DLR nous avons une conception résolument moderne de la société et de la politique avec des femmes et des hommes neufs.

Nous proposons une refondation profonde de notre pays pour une France LIBRE ET FORTE dans une EUROPE DES PEUPLES ET DES NATIONS rassemblés.

Une Europe des coopérations avec nos voisins pour relever les grands défis industriels et technologiques de notre siècle.

Car, sans une refondation profonde de l’Europe sur le plan monétaire et financier nous ne gagnerons pas la bataille de l’emploi.

Et sans emploi, le reste n’est que conjecture.

MAGUY GIRERD le 4 mai 2012

 

Lyon, également à vos suffrages dans la 2ème circonscription , Mme Maud GELDREICH portera les couleurs de DLR

 

Gaullistement

Claude JEANDEL