geogle statistiques

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2018

DE LA NÉCESSITÉ DE L ETAT

 

 

Depuis quelques années, la France a un personnel politiques médiocre dans sa vision de l' « Etat ». Pour celui-ci, c'est la faute à l'Etat si la société française est en crise, en oubliant que cette crise est le résultat de leurs actions et souvent de leurs trahisons des promesses non tenues. En France , il n'y a pas trop d'Etat, il y a trop d'incompétences au sommet de la société française.

 

Il m'est apparu utile de rappeler ce qu'est l'Etat, de son utilité dans la Nation pour contrecarrer la mondialisation et l'Europe qui néglige les souverainetés des Etats à rester maître de leur propre destin. Une NATION ne peut être forte sans Etat qui est la garantie du vivre ensemble, de l'égalité des citoyens devant la loi, du respect des Libertés et de la répartition de la richesse nationale, de donner au peuple de la culture, rempart de l'extrémisme quelque soit sa nature...

 

C'est donc une proposition de réflexion sur l'organisation de la vie collective que je vous propose,

Si « L'homme est le vivant politique », alors ce n'est qu'au sein d'une cité qu'il peut réaliser son humanité, or l'organisation d'une coexistence harmonieuse entre les hommes ne vas pas de soi : comment concilier les désirs et intérêts divergents de chacun avec le bien de tous. (Aristote)

 

 

aristote-1.jpg

Une société sans Etat est-elle possible ?

 

Aristote définit trois ensembles principaux : LA FAMILLE, LE VILLAGE et LA CITE.

La famille organise la parenté et assure la filiation,

Le village pourrait correspondre à ce que nous appelons la société civile : elle est principalement axée sur la prospérité économique et pourvoit aux besoins de la famille par l'organisation du travail et des citoyens,

La cité : parce que les seules communautés familiales et économiques ne satisfont pas tous les besoins de l'homme, il faut vivre sous un,e communauté politique qui a pour fonction de faire des lois. Selon ARISTOTE, « l'organisation politique est pour l'homme «  une seconde nature » : par elle l'homme quitte la sphère du naturel pour entrer dans un monde vraiment humain.

Faut-il opposer société civile et ETAT

Dans la société grecque, l'existence de territoires plus petits facilita les sous relations humaines plus liés aux uns et aux autres, au travers des traditions religieuses et des sentiments communs très forts.

 

Or, l'Etat moderne distingue bien la société civile et l'ETAT comme puissance publique créant LA LOI et contrôlant le corps social.

 

LA NOTION d'ETAT

L'idée de l'Etat moderne, c'est la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire.

L'ensemble de ces trois éléments ont pour objet de faire les Lois, de les faire appliquer, dans le souci d'un ordre social et de protéger les Libertés des citoyens à l'intérieur d'un cadre supérieur qui s'appelle « constitution ».

Celle-ci ayant pour objet de réglementer le fonctionnement des institutions, l'Etat, dans un cadre institutionnel, doit s’élever au dessus des paramètres politiques.

Aujourd'hui, plus que jamais, l'Etat est grandement nécessaire. Selon HOBBES, l'homme est guidé par le désir de pouvoir : sous l'état de nature chacun désir dominer l'autre, c'est la guerre de « tous contre tous » qui menace la survie-même de l'espèce.

Gaullistement indigné

 

10/01/2018

QUEL AVENIR POUR LA FRANCE ?

Année 2017 fut celle de tous les boulversements: politiques,sociaux,culturels et institutionnels. Ainsi,c'est un big bang qui s'est produit et dieu merci, la guillotine n'a pas fonctionnée!!!

La droite qui ne sait plus o% elle en est a perdu toute crédibilité car sans corpus idéologique, s'est fait bananer, les libéraux qui ne voient le monde qu'a travers le fric et le medef Lachée par les centristes qui, dès le vent politique change ,ils sont promptes à trahir leurs alliés pour un plat de lentilles, Ceux ci ne jurent que sur l'Europe car ,comme ce sont des incapables et sans ambition, pour ces gens là, la FRANCE ce n'est pas une vision. La gauche a trahie ses électeurs et l'ensemble du peuple. Réduite à néant, elle s'accroche à  E. Macron comme la vérole sur le bas clergé.  

design-2711676_1920.jpg

En fait, cela est le résultat d'une déliquescence non pas de nos institutions qui fonctionnent très bien mais celui d'un

personnel politique usée, parfois  corrompue, surtout sans ambition, sans âme et sans repère idéologique.

QUE NOUS RESERVE CETTE NOUVELLE ANNEE.

Que notre démocratie se renouvelle dans sa pratique,

Que la démocratie dite ¨¨participative¨¨ ne soit plus galvaudée par de simples réunions d'informations qui n'ont qu'un objet, ¨¨faire avaler des décisions déjà prises. Ce comportement de faux cul ne peux qu'accélérer la distanciation des citoyens envers la chose publique. L'abstention de plus en plus grave n'est pas le fruit du hasard.

Que la classe politique arrête d'intoxiquer le peuple sur l'Europe parce qu'elle est incapable de fixer un grand dessein pour notre nation Cette classe politique, qui n'a plus aucun repère morale idéologique. Son seul corpus est le Medef, le fric, le paraitre et non ¨¨ETRE¨¨.

Ce que j'attends de notre personnel politique, d'abord à la FRANCE et à son peuple et d'arrêter de nous imposer, aidée par des médias à la solde des multinationales, que l'Europe est le sauveur et protecteur de la FRANCE 

Pour la droite française, avoir un corpus idéologique sur trois piliers NATION SOUVERAINETE ETAT. Alors au boulot. La FRANCE a besoin d'hommes et de femmes courageux et bien dans leurs baskets.

Recevez tous mes voeux de bonheurs  GAULLISTEMENT Claude JEANDEL

.   

13:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

30/06/2017

DROITE FRANCAISE ou L'URGENCE DE LA REFORME

Il m'est apparu utile de remettre sur le tapis une réflexion que j'ai faite il y cinq ans: je m'apercois aujourd'hui qu'elle est d'actualité.

 

Pour la droite française, il est urgent de se remettre en question, dans son esprit comme dans son comportement.

Depuis plusieurs mois, j'affirme que le problème de la droite en France c'est qu'elle reste la plus c ...du monde.

Décidemment, elle a du mal à comprendre la société moderne mais ce qui est aussi très dramatique, c'est qu'elle renie une parie de son histoire qui a fait sa gloire.

Les thèmes comme la Nation, l'Etat, la souveraineté nationale, la démocratie sociale sont des mots sur lesquels elle crache dessus aujourd'hui. Elle s'est trop laissée avaler par des éléments d'un ultra-libéralisme fascisant dans ses idées comme dans son comportement méprisant en particulier vis à vis du peuple.

Si elle veut redevenir crédible, il faut qu'elle se fasse violence. Heureusement, elle a encore en son sein des hommes et des femmes de qualité qui savent prendre du recul et analyser objectivement la situation.

Ainsi, par exemple, Hervé Mariton, invité de la matinale de Canal Plus a salué l'initiative de Dominique de Villepin à faire vivre le débat.

Pour le député de la Drôme qui ne joue pas dans la cour de récréation contrairement à ce que laissait entendre Bernard Accoyer, dimanche, » il est indispensable que le débat vive avec davantage de liberté, de force et de fécondité au sein de l'UMP »

Comme pour M.Mariton, je n'ai pas milité au RPR avec cette philosophie qui veut que « l'on rentre dans le bureau du Chef avec ses propres idées, on en ressort avec les idées du Chef ». Le Gaulliste que je suis ne sait pas marcher au garde à vous.

De toute façon, la politique c'est d'abord le débat et quoique l'on en dise au RPR, il y avait des débats. C'est d'ailleurs pour cela qu'à Paris, j'ai voté contre la fusion ave les libéraux car je sentais venir la disparition de l'a^me gaulliste pour laisser place à des zozos ennivrés de revanche de classe sociale.

On en voit aujourd'hui, la cruelle réalité qui veut que si vous n'avez pas aux poignets une rolex, vous êtes considérés comme un faible ayant raté sa vie, dans le règne de l'argent roi !


Gaullistement

 

LA GAUCHE DANS DANS LE BROUILLARD?

 Ce que vient de dire M.AUBRY au journal du Monde pose un sacré problème au P.S. et plus largement sur l'ensemble de la gauche.

De quoi s'agit il? tout simplement qu'une grande partie du P.S. a tourné "casaque" à la base populaire. Ainsi on peut dire que celui ci a épousé "idéologiquement " les thèses de Tera nova, qui préconise de ne plus s'intéresser aux couches dites populaires. Ils n'ont pas eu d'efforts à faire lorsque l'on observe la sociologie du P.S. et de ses dirigeants dans leurs comportements et leurs mentalités de bons bourgeois bien assis qui préfèrent le fric et le claquant au peuple de plus en plus dans une misère morale et économique.

Quoi qu'en dise M.AUBRY une grande partie du P.S. n'aime pas le peuple. Faut il autant revenir à un archaisme marxisant teinté de Prudhon? D'abord M.AUBRY, avec le P.S. est aussi coupable que Hollande en ce sens qu'ils sont pour un fédéralisme européen qui enlève aux Nations leur souveraineté nationale. De ce fait, on en voit le résultat aujourd'hui dans lequel le personnel politique est "avachi, couché et sans âme" qui, pour montrer qu'il reste utile, ne fait que des lois liberticides qui "emmerdent le peuple" accompagnées de lois bavardes se contredisant les unes aux autres.

En fait, comme tout l'ensemble du personnel politique, le P.S. et la gauche sont impréniés de leur culture européiste qui les empeche d'avoir une vision et du sens politique. Cela surtout dans les domaines économiques et les relations intérnationales. Depuis le traité de Rome et de MAASTRICHT, la classe politique française montre non seulement son incapacité d'avoir une vision pour la France, elle s'éloigne de plus en plus de notre peuple . De ce fait la 'distanciation' ne fait que s'accentuer. L'effet est que l"homo affectus" entre celui ci et l'ensemble de nos dirigeants ne se fait plus.

De plus on observe que cela a des conséquences sur le fonctionnement de nos institutions qui se sclérosent  par un cumul des mandats et surtout le manque de renouvellement de notre personnel politique.

Tout cet ensemble ne peut que favoriser les démagogues de tous poils avec le risque de la venu d'un régime autoritaire.

Il est donc urgent de revenir à une véritable souveraineté, à un véritable esprit de la Nation et surtout rétablir l'Etat dans toute sa puissance en lui donnant les institutionnels finançiers et juridiques, ce qui suppose une recentralisation jacobine par la reprise de certaines attributions données aux collectivités locales.

GAULLISTEMENT INDIGNE                                                                CLAUDE JEANDEL

 

 

05/02/2017

UN GENIE DE LA MUSIQUE: MOZART

                               MOZART 225 ème année de sa disparition

 mozart-pochette.jpg                               Né à Vienne le 5.Décembre 27 JANV.1756,décédé le 5.Déc.1790. Il fut ls de Léopold Mozar

 

De nombreuses œuvres comme les grands opéras telles LA FLUTE ENCHANTÉE, DON JUAN, etc...Également dans son répertoire de nombreuses œuvres musicales comme  les concertos pour piano, pour flute et violon.

Il connut la gloire mais aussi des difficultés diverses et variées.

Beaucoup de scientifiques se sont penché sur son cas mais rien n'est sorti

Je ne suis pas sur que les anges, lorsqu'ils sont en train de glorifier Dieu jouent de la musique de BACH; je suis certain, en revanche, que lorsqu'ils sont entre eux, ils jouent du Mozart; et que Dieu aime   alors tout particulièrement les entendre. Selon le théologien le pasteur BARTH!   Celui-ci trouve du divin dans la musique de MOZART.

Quelques réflexions :

Faut il rappeler que Mozart montre dès l'àge de trois ans des dispositions musicales tres avançées et ce dans une époque ou de grands esprits existés comme: GOETHE? KANT VOLTAIRE ROUSSEAU. Ce qui fait dire que :SON GENIE EST DE LA FORME LA PLUS HAUTE; CELLE QUI RESTE PURE DE TOUTE IDEOLOGIE.

Que ce soit pour le théatre,l'église, on peut dire que la musique de Mozart est une musique qui nous permet de s'évader, de réfléchir du temps qui passe etc...

En conclusion,la musique est un élément du développement de la culture, non seulement par l'empirisme des connaissances musicales, mais aussi par les opéras aux travers des thèmes proposés sur le pouvoir,les relations humaines tel par ex: Carmen de Bizer dans lequel on disserte sur la liberté, le vice et la veru que pose ce opéra.

SUR LE PLAN INSTITUTIONEL, la culture musicale est un élément du du développent intellectuel de chaque citoyen,comme pour l'ensemble des arts, la culture doit étre la priorité de l'ETAT à mettre en œuvre une véritable politique culturelle au service de nos concitoens et doit aussi redonner à notre pays l'image d'une grande nation culturelle.

Claude JEANDEL

Claude  JEANDEL