geogle statistiques

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2010

EUROPE : UNE TEMPETE PREVISIBLE. Ce n'est pas le même musique que la Sonate N°17 de Beethoven, dite "La tempête"

En ce 09 mai, jour de ma naissance, dès 18 h 45, vla t'y pas que dans mon sommeil profond, je suis réveillé par deux tempêtes distinctes.

Du coup; j'ouvre les yeux et m'aperçoit que ma vie future ne sera pas un long fleuve tranquille. Mais je sais aussi que la vie m'apportera du bonheur.

Pour quoi deux tempêtes?

  •   Il y a celle de Beethoven que j'aime beaucoup.

 

  •   Il y a l'autre que je n'aime pas du tout et qui provient «  d'un volapük invertébré sans âme que l'on appèle l'Europe ».

     

La première, celle de Beethoven apporte du bonheur à l'âme humaine. Elle est aussi à l'image du compositeur de génie, à savoir un esprit éclairé, tourmenté dans sa tête aussi fort qu'une tempête.

C'est vrai que j'adore ce génie de la musique et connaissant un peu sa biographie, je me reconnais dans certains de ses aspects, du point de vue du caractère. Il donne une image du bon côté de la culture de l'Europe en ce sens qu'il est allemand comme le sont Verdi pour l'Italie, ou Berlioz pour la France.

La seconde, provient de ce « volapük invertébré que l'on appèle l'Europe » et qui n'a rien à voir avec ce que le peuple français a voulu exprimer à plusieurs reprises : celle d'une Europe des Nations où chacune d'elles doit disposer de sa propre politique économique et monétaire, en autre.

Ce qui se passe avec la Grèce était prévisible, dès lors que dans le Traité de Maastricht, l'on mettait en place une machine de guerre contre les Nations qu'est la BCE, laquelle n'a aucune légitimité, trop indépendante de nos Gouvernants qui eux, ont la légitimité par la sanction du vote.

En réalité, « ce n'est pas la Grèce que l'on veut sauver mais l'Euro à tout prix ». Je rappelle que voici 18 ans, lors du débat sur le Traité de Maastricht, l'idéologie de l'euro était déjà à l'oeuvre, en promettant par cette pensée unique, le plein emploi, une Europe plus sociale, plus proche des gens. Non seulement, cela ne s'est pas produit mais tout le contraire : à savoir une pauvreté grandissante en France, un abaissement de nos Institutions, un parlement poltron et couché devant la finance mondiale, sans compter la désindustrialisation de notre pays. Ainsi, ici, à Lyon le projet du grand Stade en est une illustration flagrante où nos Elus cèdent au dictat du Président de l'OL et perdant ainsi leur propre notion de puissance qui sied à une Elu du peuple.

A la même époque, Philippe Seguin, dans son discours pour la France mettait en garde le pays contre l'aventurisme de la monnaie unique

« Dans le domaine monétaire, comme dans les autres, il faut se plier aux réalités. Il faut donc savoir ajuster les parités quand c 'est nécessaire, non pour faire de la dévaluation compétitive, mais pour éviter la déflation. En choisissant la monnaie commune au lieu de la monnaie unique, on choisirait, je crois, l'efficacité contre l'idéologie ».

Que voulait dire par-là, le visionnaire Philippe Seguin ?

Que chaque pays garde sa propre monnaie tout en ayant une monnaie de réserve qui servirait de régulation dans les échanges intra et extra communautaires. Tel serait le rôle de l'euro. L'efficacité de cette monnaie commune permettrait aux pays et à leur peuple de respirer.

En conclusion, je vous conseille pour votre âme

  •  d'écouter le bon côté de l'Europe, celui de sa culture : la témpête de Ludwig Van Beethoven,

 

  • d'ouvrir les yeux sur ce que l'on nous prépare, au nom de l'Europe : des mesures de rigueur qui une fois de plus profiteront aux financiers au détriment du bien-être des peuples qui composent les Nations européennes.

 

Revenons à la genèse des Etats-Nations. Pour cela, il faut militer pour la suppression de la BCE, la disparition de la commission et du Parlement européen.

Si l'on veut que l'Europe puisse avoir une lisibilité au sein du concert des Nations, elle ne pourra se faire qu'à travers 'une structure dite intergouvernementale composée uniquement des Présidents et Chefs de Gouvernement. Laquelle aurait simplement pour mission d'organiser des partenariats entre les pays qui la composent sur des projets d'avenir comme les grandes infrastructures par exemple.

En aucun cas, elle n'aurait autorisation d'une politique étrangère et de défense, lesquelles doivent rester de compétence nationale.

 

Pour une France indépendante,

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

 

20:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tempête, beethoven grece, bce, europe | |  Facebook | |

01/05/2010

GRAND STADE A GERLAND : les Elus retoqués doivent se resaisir

Stade de gerland.jpgUne fois de plus, le projet de Grand Stade à Décines a ete retoqué par les commissaires-enquêteurs, nommés par le Président du Tribunal Administratif. Ils ont donc à la fois la compétence et la légitimité que leur donne la loi.

Une fois de plus, les politiques ont montré leur mépris de certaines institutions lorsqu'elles ne leur conviennent pas. Par là-même, ils refusent le fait démocratique qui veut que les citoyens puissent avoir raison et les élus se tromper.

60% d'absentions aux dernières élections est le résultat de ce comportement. A leur place, je ferai des lois qui interdisent au peuple de s'exprimer et qu'ils aient le courage de le dire, de le faire. Bref, de ces comportements, les citoyens que nous sommes en avons assez.

Ainsi, notamment, le comportement du député de la 1ére circonscription où se situe le stade historique de Gerland est inadmissible. Lequel, en tant qu'Elu de la Nation se doit de défendre l'intérêt général et non d'être du coté du foot et sport business. Nous lui demandons de se recader en ayant le même comportement que son collègue du Conseil Municipal de Lyon, Emmanuel Hamelin : celui de défendre les intérêts des Gerlandais, du 7éme arrondissement et bien sûr de Lyon .  

Ainsi, pour l'avenir nous saurons rappeler aux citoyens de la circonscription, lors des prochaines législatives d'ici 2 ans, si de sa part, il ne prend pas fait et cause pour le Grand Stade à Gerland. De ce fait, cela risque fort d'être son premier et dernier mandat de Député. Nous demandons qu'il prenne clairement position, avec son groupe au Conseil Municipal pour OUI LE GRAND STADE A GERLAND.

Nous en avons assez des Elus qui ne savent plus où ils habitent en ayant une vision de la politique purement économique et financière.

Nous le répetons : dans un pays où près de 17% de la population est en dessous du seuil de pauvreté, que des Elus de tout bord, y compris le PCF qui se veut le parti de la classe ouvrière, défendent d'abord les intérêts des nantis au détriment de nos concitoyens qui sont dans la misère, est contraire aux fondamentaux de la République.

A Gerland, par exemple, nous demandons depuis 15 ans, une médiathèque et l'on nous a suspendu la possibilité d'un gymnase à la Zac du Bon Lait.

Il y a là, deux poids, deux mesures, ce qui est scandaleux. 

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

 

 

 

 

 

21/04/2010

DROITE FRANCAISE ou L'URGENCE DE LA REFORME

Pour la droite française, il est urgent de se remettre en question, dans son esprit comme dans son comportement.

Depuis plusieurs mois, j'affirme que le problème de la droite en France c'est qu'elle reste la plus c ...du monde.

Décidemment, elle a du mal à comprendre la société moderne mais ce qui est aussi très dramatique, c'est qu'elle renie une parie de son histoire qui a fait sa gloire.

Les thèmes comme la Nation, l'Etat, la souveraineté nationale, la démocratie sociale sont des mots sur lesquels elle crache dessus aujourd'hui. Elle s'est trop laissée avaler par des éléments d'un ultra-libéralisme fascisant dans ses idées comme dans son comportement méprisant en particulier vis à vis du peuple.

Si elle veut redevenir crédible, il faut qu'elle se fasse violence. Heureusement, elle a encore en son sein des hommes et des femmes de qualité qui savent prendre du recul et analyser objectivement la situation.

Ainsi, par exemple, Hervé Mariton, invité de la matinale de Canal Plus a salué l'initiative de Dominique de Villepin à faire vivre le débat.

Pour le député de la Drôme qui ne joue pas dans la cour de récréation contrairement à ce que laissait entendre Bernard Accoyer, dimanche, » il est indispensable que le débat vive avec davantage de liberté, de force et de fécondité au sein de l'UMP »

Comme pour M.Mariton, je n'ai pas milité au RPR avec cette philosophie qui veut que « l'on rentre dans le bureau du Chef avec ses propres idées, on en ressort avec les idées du Chef ». Le Gaulliste que je suis ne sait pas marcher au garde à vous.

De toute façon, la politique c'est d'abord le débat et quoique l'on en dise au RPR, il y avait des débats. C'est d'ailleurs pour cela qu'à Paris, j'ai voté contre la fusion ave les libéraux car je sentais venir la disparition de l'a^me gaulliste pour laisser place à des zozos ennivrés de revanche de classe sociale.

On en voit aujourd'hui, la cruelle réalité qui veut que si vous n'avez pas aux poignets une rolex, vous êtes considérés comme un faible ayant raté sa vie, dans le règne de l'argent roi !

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

 

13/04/2010

LA POLOGNE EN DEUIL, C'EST AUSSI LE FRANCE EN DEUIL

 armes_polonn.gif

Une fois de plus, de toute son histoire si riche et si chère à beaucoup de Français ce pays subit à nouveau un malheur en perdant une grande partie de ses élites dans cet accident d'avion.

Est-il besoin de rappeler les liens particuliers qui unissent le Pologne et la France que ce soit dans le domaine économique ou culturel.

Je rappelle que nous fêtons cette année, le bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin : son coeur étant en l'église Sainte-Croix de Varsovie et le reste de son corps au Pére Lachaise à Paris.

 

Le Nancéen que je suis est peut-être plus sensible à ce drame en ce sens que Nancy et la Pologne vécurent une histoire d'amour avec Louis XV, Stanislas Leszczyński, sans oublier Marie Leszczynska.

Un petit point historique : la place Stanislas s'appelait Place Royale. Sa construction fut décidée à Versailles en septembre 1751. Elle a eu pour objet de réunir les deux parties de la ville : la ville neuve et la ville ancienne. Elle fut inaugurée le 26 novembre 1755.

Personnellement je connais très bien cette place puisque j'y suis né, non loin, à 50 mètres où mes parents tenaient un commerce de restauration et de boucherie-charcuterie.

C'est donc, vous le comprenez bien, que j'ai un regard particulier sur ce qui de se passer en Pologne. Je ne peux que souhaiter à ce peuple courageux, croyance chevillée au corps de retrouver la foi en l'espérance et en l'avenir.

 Le catholique que je suis s'incline devant la douleur de ses frères catholiques polonais.

 

Que Dieu protège la Pologne et les Polonais

Que Dieu protège aussi la France

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

12:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : pologne, chopin, nancy, louis xv, lecszinzski | |  Facebook | |

10/02/2010

REGIONALES 2010 : L'UMP ou LE REMAKE DES MUNICIPALES 2008

 Mascarade de démocratie, ainsi que "magouillages et copinages" sont le tryptique de la liste UMP en Rhone-Alpes.

Comme tout citoyen, j'ai appris par la presse, la composition de cette liste. Je constate malheureusement que rien ne sert d'effectuer son mandat correctement, comme l'on fait Laure Dagorne et Emmanuel Hamelin, lesquels ont été éjectés de manière dégueulasse par les dirigeants UMP au profit  d'apparatchiks de partis associés qui ne représentent qu'eux-mêmes, les dernières élections municipales à Lyon, par leurs faibles scores l'a démontré.

Je voudrais insister, concernant notre Elue régionale sortante des secteurs 7 et 8ème arrondissement, Laure Dagorne que cette dernière non seulement n'a pas démérité mais je puis témoigner, allant aux séances pleinières du Conseil Régional qu'elle connaissait bien ses dossiers.  C'est une valeur ajoutée en moins pour la droite dans ce secteur. C'est triste et c'est dommage !

Vu de l'extérieur, j'ai pu constater la mascarade de démocratie, confirmée par des militants de l'UMP qui sont mes amis, lesquels se sont sentis trahis et pris pour des c.... en leur faisant croire qu'ils avaient des chances d'être sélectionné(e)s alors que dès le départ, les dés étaient pipés. Les responsables avaient déjà fait leur choix.

En fait, ils ont constitué leur liste avec les amis, les copains, épouses et copines sans compter les cousins .....mais les vrais militants, eux, ceux qui militent depuis des années, collent les affiches, font la claque aux meetings ou se font engueuler sur les marchés n'ont plus leurs places sur ces listes.

Faut-il s'étonner alors que le nombre d'adhérents fonde comme neige au soleil, se détournant de façon durable des partis politiques, voire même de la chose publique !

La conclusion que je tire de cette liste, c'est que plus tu es sarkosyste, plus tu te fais "entuber".

Emmanuel Hamelin vient d'en faire l'amère expérience.

Lionel Lassagne et Laure Dagorne viennent de subir le même sort alors qu'ils ont, au départ, été l'une des chevilles ouvrières de LNH de Dominique Perben en 2007-2008.Tous les deux se retrouvent donc sur le tapis, c'est dommage !.

Le gros probléme aujourd'hui de la droite lyonnaise, c'est qu'elle devient de plus en plus réactionnaire avec un comportement féodo-vassalique. Cela veut dire tout simplement qu'il faut courber l'échine jusqu'à lécher les pieds de sa seigneurie.

Nous sommes revenus, dans la pratique comme dans l'esprit à une démocratie censitaire où le Tiers Etat n'a plus sa place. J'ai eu l'occasion de le dire à plusieurs reprises qu'ils ont un mépris total du peuple. Ils font parti de ces bourgeois qui se prennent pour des aristos sans la classe mais surtout ils sont méprisants, dans leur comportements, comme en esprit avec les citoyens issus du Tiers Etat.

On se croit revenu sous l'Ancien Régime où le Député de son fief place sa copine, son copain qui eux-même placent à leur tour, famille, amis et connaissances et cela multiplié par 14 circonscriptions installant ainsi dans la droite lyonnaise et rhône-alpine une vértitable oligarchie.

Pour eux, le peuple est juste bon à aller s'emmerder sur les marchés, se faisant engueuler par les citoyens lorsqu'il distribue les tracts de leur seigneur du fief où ils sont électeurs. Et, ainsi, la droite lyonnaise tournant sur elle-même, en dansant la danse du scalp jusqu'au dernier seigneur qui seul pourra imposer sa volonté.

Il serait grand temps que le Tiers Etat de la droite lyonnaise se révolte contre ses seigneurs, certes la guillotine n'existe plus, mais il doit mettre en préparation la guillotine politique, en s'investissant lui-même pour les prochaines échéances politiques locales. Cela doit cesser, il est grand temps que cela cesse.

Citoyennes et citoyens, électrices, électeurs des diverses sensibilités de la droite, réveillez-vous car ils vous tueront jusqu'à la dernière goutte de sang.

Gaullistement
Claude JEANDEL