geogle statistiques

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2010

LA JUSTICE ET LE DROIT ou LES RESSORTS DE LA DEMOCRATIE

  Source : Delize Yahoo news

le-dernier-gaulliste-en-date Delize News yahoo 28.1.10.jpg

 

Allons nous vers un nouveau destin de la France avec celui d'un homme en prise directe avec le peuple?.

 

Dominique de Villepin.

 

 

 

Ce qui s'est passé ce jeudi 28 janvier 2010 dans le Procès Clearstream est que la justice et le droit l'ont emporté sur de basses manoeuvres politiciennes.

Depuis près de 5 ans, tout a été dit et fait sur de prétendues manipulations de fichiers accusant Dominique de Villepin.

Ceci dans le seul but d'éliminer du champ politique français un homme qui a servi l'Etat pendant 30 ans, s'inspirant de la philosophie gaulliste qui est celle de servir la Nation, l'Etat, le peuple en dehors des partis politiques, ces derniers n'ayant qu'une vision politicienne de l'action politique

Cela appelle plusieurs remarques

 

  • la première : les principes fondamentaux de la République qui sont la séparation de pouvoirs, le Tribunal Correctionnel par sa décision vient de rappeler au Président de la République qu'ils étaient intangibles. De plus, étant au sommet de la hiérarchie de nos Institutions, il en est le garant et l'arbitre dans leur fonctionnement.

 

  • La seconde : .une partie de la presse et des médias, ont, depuis plusieurs années participé à cette mascarade. Elles viennent de se « ramasser une belle gamelle ». Il est urgent pour elles de commencer à réfléchir sur leur comportement d'une part, et à prendre conscience, d'autre part du recul nécessaire sur les faits et les évènements et surtout se démarquer de certains milieux politiques mal perçus par les citoyens dans leur ensemble, jetant ainsi un discrédit sur leurs professions.

 

  • La troisième remarque : notre pays est malade de sa démocratie. En effet, lorsque l'on voie le fonctionnement de nos Institutions aujourd'hui, un Parlement poltron et bafoué, des tentatives de tripatouillages avec des découpages électoraux et la réforme des Collectivités locales dans le seul but d'essayer de s'approprier lesdites collectivités. Or, on ne résout pas un problème politique par des magouilles politico-administratives, tout cela parce qu'on est incapables de gagner des élections. L'histoire politique de notre pays a démontré que le peuple sanctionnait ces comportements.

 

Comme l'a dit notre ancien Premier Ministre, la France a besoin d'un renouveau, d'un retour à un Etat impartial, d'une presse et d'une justice indépendantes et engager des réformes avec le peuple et ses représentants.

Redonner à nos Institutions, par un équilibre des pouvoirs, la place qui leur revienne.

L'intérêt général doit guider nos responsables politiques, une autre politique économique et sociale doit être engagée, avec le maintien de services publics modernes, permettant ainsi à l'Etat d'être plus efficace dans son action, au service des Français.

Ce qui est important à mes yeux, pour redonner un nouvel espoir : il faut que le politique ait un grand dessein et une vision.

Pour cela, il faut qu'un homme au dessus des partis politiques puisse incarner ce message et c'est parce que Dominique de Villepin, trempé de philosophie gaulliste me paraît le plus à même de remplir cette mission.

 

VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE

Gaullistement

Claude JEANDEL

24/01/2010

REPUBLIQUES

 Republique des Blogs6.jpg

Pour le maintien de la Vème République gaullienne, dans ses institutions...etc...etc....

Venez participer à la 6éme république...des Blogs à Lyon 7ème  et qui se fera un plaisir de me soutenir dans ma démarche, en toute convivialité et fraternité pour une République une et indivisible.

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

07/01/2010

PHILIPPE SEGUIN : DECES D'UN GRAND FRANCAIS

SEGUIN deficit public.jpgLa FRANCE, la REPUBLIQUE, l'ETAT et le GAULLISME viennent de perdre l'un de ses enfants qui leur fut le plus fidéle et grand serviteur.

C'est avec tristesse que j'ai appris en cette fin de matinée le décès de l'un des plus prestigieux serviteur de l'Etat.

Ayant milité sous son autorité au niveau qui était le mien, lorsqu'il était le Président du Mouvement Gaulliste, je me rappelle très bien de son passage à Lyon.

Philippe, comme tous les compagnons gaullistes aimait la France, la République et avait le sens de l'Etat ce qui aujourd'hui, de la part d'une grande partie de nos élites et de nos élus politiques de tous bords, tend à faire défaut.

Personnellement, je l'ai suivi dans sa campagne contre le traité de Maastricht en 1992.

Aimant par dessus tout la France, je voyais dans sa démarche, non seulement que notre pays doit rester maître de son destin, mais aussi une vision d'ouverture vers l'extérieur par un message d'universalité qui lui est propre.

Il disait toujours que notre Nation ne pouvait être entendue que si elle était forte et la puissance d'une Nation ne peut être qu'effective et respectée qu'en gardant son indépendance.

Phillipe, notre compagnon, était l'incarnation de cette France.

Pour nous gaullistes, il fut aussi l'incarnation d'une vision humaine et sociale pour le peuple français.

SEGUIN a OIT.jpg

Il avait plus que tout autre, parmi les dirigeants de la droite française, la fibre sociale qui manque à notre droite actuelle.

Au travers de ces diverses fonctions et de son parcours personnel, Philippe Seguin fut l'incarnation du pur produit de l'école de la République, qui est celle de permettre à un enfant du peuple dont il était issu d'accéder aux plus hautes fonctions de l'Etat.

 Le sens de l'Etat, il l'a pratiqué et l'a démontré comme Premier Président de la Cour des Comptes, trés belle Institution de la République à qui il a redonné sa place et du lustre dans les organes de nos Institutions.

Le gaulliste et jacobin que je suis est satisfait qu'il ait redonné sa place à cette Institution

podcast

que l'on peut qualifier de jacobine et qui démontre lorsqu'un de ses enfants ayant le sens de l'Etat, comme l'avait Philippe Seguin, que contrairement à la mentalité ambiante, un Etat centralisateur est plus rationnel et plus efficace que la dispertion et la dillution des pouvoirs par la mise en place de multiples créations politico-administratives réduisant ainsi la puissance de l'Etat.

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

 

01/01/2010

«L'INTELLIGENCE EST SUBLIME, L'ESPRIT EST BEAU »

Pour vous souhaitez mes voeux de bonheur 2010, je me suis inspiré de quelques réflexions du philosophe Emmanuel Kant.

med-lac-du-bourget-V2.jpgCertes, cela n'est pas l'absolu, mais l'absolu existe t-il chez l'homme?

 Dans la monde où nous vivons où le matérialisme, l'égoïsme, l'individualisme l'emportent souvent sur le sens de l'intérêt général, sur l'esprit de solidarité, il est bon que nous nous posions les questions

  • d'où venons-nous?
  • aujourd'hui, qui sommes-nous?
  • et demain, que voulons-nous?

 Vaste débat qui pourrait nous amener loin.

Toutefois, malgré quelques imperfections « la vie est belle ».

En ce début de nouvelle année, rappelons certains éléments qui peuvent tracer une ligne d'horizon, et nous donner une vision en 2010.

Ainsi, « le sentiment de la beauté et de la dignité de la nature humaine sont des principes universels, celui de sa dignité »

Cela suppose que, dans la société où nous vivons, comme la France qui se veut démocratique, la dignité humaine, par le respect des droits fondamentaux inscrits dans notre Constitution, au travers du bloc de constitutionnalité, soit partie intégrante dans les décisions politiques concernant la nature humaine.

Le respect de la liberté de circuler sans entraves, cela veut dire qu'il faut arrêter de faire des lois et règlements tous les jours dès qu'un fait divers se pose.

La liberté de critiquer, de participer à différents projets qui peuvent changer notre cadre de vie, comme celui du Grand stade à Décines, véritable hérésie financière et environnementale, ne peut se faire sans l'accord et la participation des citoyens.

Ainsi, par étape, au fur et à mesure des décisions qui sont prises, l'on grignote nos libertés individuelles et collectives, enlevant aux citoyens l'envie de participer à la vie collective, pouvant amener un régime autoritaire, voire arbitraire.

Selon Max Weber, pour qu'une décision d'intérêt général soit efficace et exécutée, il faut selon lui, qu'il y ait acception-soumission qui peut être un des éléments de l'idéal-type du fonctionnement de la société, dans l'acceptation du corps social.

Pour l'année 2010, peux t-on espérer d'avoir un peu de morale en politique car 2009 ne fut pas une référence en la matière

« Il n'est d'action morale que fondée sur des principes, il n'est de sentiment moral qu'universel dans sa formule et son application » selon Kant.

Au travers de ces réflexions que je soumets à votre sagacité, je vous souhaite, à vous tous, mes voeux les plus sincères pour cette nouvelle année.

 

Gaullistement

Claude JEANDEL

 

30/11/2009

MASCARADE DU TRAITE DE LISBONNE

L'Union Européenne : "ce volpuk, invertébré et sans âme", perdant pour les peuples des Nations  qui composent le continent européen. 

Traite de Lisbonne.jpgCette mascarade qui vient de se passer sous nos yeux, qu'est la nomination d'un pantin belge à la tête du Conseil Européen sans compter son accolyte anglaise, sans formation diplomatique aucune, venant d'un pays suppot permanent de la politique étrangère américaine démontre s'il en est que ce Traité de Lisbonne n'est en fait qu'une duperie, une gougaterie politique, intellectuelle d'une minorité de l'élite européiste dirigeant leurs propres pays et méprisant leurs peuples en refusant à ceux-ci de pouvoir s'exprimer réllement et à nouveau sur un traité que même les députés français ignorent pour la plupart d'entre eux.

Je trouve interessant l'article de Jacques Myard  du Courant Nation & Progrés, que je soumets à votre réflexion

 

Communiqué de presse
de Jacques Myard
Député UMP, président du Cercle Nation et République

Paris, le 19 novembre 2009

Présidence européenne : l’enterrement belge !

Il était évident que les Chefs d’Etat et les Premiers Ministres, en exercice et siégeant au Conseil Européen, ne pouvaient accepter d’être présidés par une personnalité forte - au demeurant battue ou retraitée – de l’un des grands Etats de l’Union Européenne comme la Grande Bretagne, l’Allemagne ou la France.
 
En choisissant une personnalité belge venant d’un Etat affaibli et ne représentant, en définitive, qu’elle-même, les chefs d’Etat et Premiers Ministres en exercice du Conseil Européen donnent la juste mesure d’un poste qui demeurera, en définitive, le lieu géométrique de leurs divergences voire de leurs antagonismes. Le « Président » aura pour mission essentielle « de ne rien dire, de ne rien voir, de ne rien entendre » pour pouvoir subsister…
 
C’est l’illustration parfaite d’un système mort né et qui s’inscrit dans le logiciel de l’Union Européenne qui se meut de plus en plus vers la paralysie et l’implosion.
 
Quant à la nomination d’une britannique, Catherine Ashton, au Service Extérieur de l’Union Européenne, elle constitue une faute au regard de nos intérêts, car il est évident que dans la grande tradition du Royaume-Uni, elle anglicisera avec méthode ce service pour en faire un efficace relai des conceptions et des intérêts britanniques avec, de surcroit et  comme toujours, une bonne dose d’atlantisme.
 
Plus que jamais nous avons besoin d’une indépendance diplomatique totale car nous aurons maintenant face à nous, non seulement la diplomatie américaine au visage sémillant d’Obama mais défendant pied à pied les intérêts américains, et de surcroit leur cheval de Troie, le Royaume-Uni, dirigeant le Service Extérieur de l’Union Européenne.
 
Cela promet !!!

 

Gaullistement

Claude JEANDEL