geogle statistiques

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2009

ALTERNATIVE

 Depuis ce jour, une alternative est possible ….en 2012.

AFP DDV 27.X.09 Maison amerique latine.jpgLa France a perdu le sens des valeurs, le sens de l'intérêt général. Elle va aujourd'hui dans le mur. Une cure de Gaullisme ne peut être que profitable au pays.

Aujourd'hui, à Paris, l'ensemble des amis de Dominique de Villepin s'est réuni et ce dernier a prononcé par deux fois tant l'assemblée était nombreuse, un discours volontariste qui donne l'espoir à la Nation et à son peuple d'une possible alternative à une politique de népotisme et d'affairisme, de courtisans sans envergure qui gouvernent la France aujourd'hui.

Il ne faut pas laisser la France entre les mains de gens si peu respectueux des hommes, des valeurs de nos ancêtres, de notre culture pour en faire un pays où le mot argent supplante toutes les valeurs morales, sociales, religieuses et laïques qui ont fondé la République. La France n'a pas besoin non plus d'une politique atlantiste ignorant le véritable rôle qu'elle doit jouer dans le monde.

Il est temps que nous réveillons la conscience de notre peuple devant l'aliénation médiatique qui ne voit le monde qu'à travers le superficiel et de l'image déformée de la société française, sans parler de l'image dégradante dans le presse internationale.

Tout au long de son histoire, notre Nation a connu des jours sombres mais aussi la lumière. Aujourd'hui, elle est dans l'ombre, ridiculisée par un népotisme affairistique, une décadence morale qui bat tous les records, une gestion financière et budgétaire calamiteuse. Il est urgent que notre peuple ouvre les yeux et prenne conscience qu'il faudra du courage pour redresser la barre comme le dit Dominique de Villepin.

 "Courage, sursaut et responsabilité, voilà notre mot d’ordre. Courage, dans notre conception d’une France indépendante. Courage de faire porter la voix de la France et son message. Courage d’assumer notre part de responsabilité dans l’ordre du monde. Courage de se donner les moyens d’une France forte.

Sursaut, pour notre pays, pour éviter l’immobilisme et le renoncement. Le sursaut de notre pays pour répondre à l’urgence et à une attente immense de renouveau. Le sursaut pour donner à la jeunesse toute sa place dans cette société.

Responsabilité pour chacun afin de défendre les exigences de l’intérêt général, afin de faire face au danger permanent d’une coupure entre le peuple et ses gouvernants".

Il faut réunir, pour arriver en 2012, plus que jamais toutes celles et tous ceux qui sont déçus du comportement et de l'action de nos gouvernants actuels, mais aussi et surtout les gaullistes de toutes sensibilités. Il me semble souhaitable que Nicolas Dupont-Aignan avec Debout la République fasse partie de ce nouvel élan qui peut redonner à la France sa fierté et sa grandeur.

Gaullistement votre

 

17/10/2009

INTEGRER LES GRANDES ECOLES : NOUVEAU DIPLOME !

NOUVEAU !!!

Pour intégrer Khâgne, Hypokhâgne, Polytechnique, l'ENA ou les Ponts et Chaussées, vous devez disposer de ce diplôme d'une importance capitale pour votre avenir.

En ce jour du 17 octobre 2009, St Baudoin, et avant dernier jour de la semaine du goût, , nous avons pu déguster au château d'If, rue de Gerland, outre de succulantes tripes, une inoubliable cervelle de canuts.

Dans une ambiance chaleureuse et de convivialité, au son de chansons populaires et croix-roussiennes, le ci-devant Claude JEANDEL a reçu sous les vivas des nombreux gones présents, au lieu-dit Le château d'If, le diplôme de la Confrérie du franc mâchon.

Diplome Franc machon 17.X.09.jpg 

Ce diplôme, remis sous la haute autorité d'Evelyne et Robert BADOUX est dorénavant indispensabe pour intégrer les Grandes Ecoles de la République.

Par ce diplôme, il est autorisé à poursuivre ses études universitaires à Lyon2.

 

 

05/10/2009

REMUNERATION DES ELEVES DELIQUESCENCE DE L'ETAT, PERTE DES FONDAMENTAUX DE LA REPUBLIQUE

 enfant-classe-jean-moulin-350pix.jpg

Rémunerer des élèves pour aller en cours : déliquescence de l'Etat dans une République en perte de ses fondamentaux.

Ce qui a fait la grandeur de la IIIème République, c'est d'avoir porter haut et fort l'un de ses fondamentaux : l'instruction publique partout et pour tous.

Or, le comble, ce ne sont pas des ultra-libéraux qui viennent de prendre la décision «  d'incitation financière à l'assiduité scolaire » mais c'est l'Académie de Créteil, c'est-à-dire des membres de la communauté éducative Cette décision est SANS PRECEDENT dans un systéme qui marche sur la tête.

Où sont les HUSSARDS NOIRS de la IIIème République ?

Il convient de rappeller que la gratuité et l'universalité de l'Education font parti des grands principes républicians acquis de haute lutte durant tout le XIX siècle en France. Des millions d'enfants, dans le monde en sont toujours privés. Dans ces conditions, vouloir résoudre l'absenteisme scolaire, par une incitation financière est indécent.

Par ailleurs, cette décision peut entraîner l'accélération d'une démission totale des parents, lesquels n'assument pas leur devoir éducatif, en envoyant leurs enfants à l'école.

L'Ecole en France est universelle, gratuite et obligatoire jusqu'à 16 ans.

Il y a dans cette France un Gouvernement à la position dans cette affaire, comme dans d'autres, ambiguë.

A l'heure où la crise contrait les finances publiques à des déficits abyssaux, il est particulièrement choquant, pour les Français que leurs impôts servent à financer de telles mesures, alors qu'entre-temps, il augmente le forfait hospitalier, dérembourse un certain nombre de médicaments et veut privatiser la Poste au motif qu'elle est déficitaire, alors que l'Europe dans cette affaire, pour une fois n'est pas l'initiatrice.

Notre classe politique, avec certains éléments de l'Education nationale donnent, une fois de plus, une très mauvaise image de l'action de l'Etat, mais surtout enlèvent tout repère à nos enfants et adolescents en ne promouvant qu'une vision matérialiste et individualiste dans une société consumériste, des élèves, des individus.

Gaullistement votre

 

 

 

 

27/09/2009

FORUM LIBERATION OU LA DEMOCRATIE EN MOUVEMENT

"On ne peut ressembler à tout le monde si l'on veut être quelqu'un"

Charles de Gaulle

Forum de Libération ou la démocratie en mouvement, loin des people abrutissant les esprits afin qu'ils perdent toute conscience politique et de critiques.

Le week-end dernier, fut organisé, à Lyon, par Libération, trois jours de débats sur des sujets trés variés et de grande qualité. Outre que l'organisation et l'accueil furent impécables, tellement la richesse des sujets proposés, il fallait que je fisse un choix.

Personnellement, j'ai choisis les thémes suivants

- presse ou pouvoir, une relation dangereuse?

- la France risque-t-elle d'être en faillite?

- Ques reste-il des idéologies?

- Comment contrôler l'opinion?

- Les sources monothéistes de l'Europe ?

- Quel avenir pour les Etats-Nations?

- Quelles sont les conséquences internationales de la chute du communisme?.

Que peut-on retenir de l'ensemble de ces débats?. Qu'il y a des ressorts dans la société ! Si l'on prend en compte le nombre important de participants ( près de 20000 ) ainsi que la diversité et la  qualité ds débats.

Contrairement à ce que veulent faire avaler certains médias dits de l'élite française, les Français sont demandeurs de tels débats réellement démocratiques, dès lors que l'on y discute des véritables sujets de fond et le sens que l'on veut donner à la société.

Les Français veulent être acteurs, s'approprier leur devenir pour une société équilibrée, par une véritable répartition de la richesse nationale, mais aussi d'un réel partage des pouvoirs entre les différents organes de décisions et de réflexions au sein de l'Etat donnant ainsi une âme à la Nation.

C'est ce que l'on appelle en langage courant " la démocratie participative".

En effet, les citoyens ne se reconnaissent plus dans certains organes que l'on appelle les corps intermédiaires que sont notamment les syndicats, les partis politiques, lesquels donnent en ce moment une image désastreuse. Il suffit d'observer la façon dont sont oirganisées la composition des listes que ce soit aux municipales ou régionales perdant ainsi une vision d'ensemble et d'intérêt général au profit, sous couvert d'ouverture, d'intérêts particuliers, qui n'ont rien à voir avec le sens commun.

Ils oublient ainsi la philosophie d'Aristote :

"l'homme est un animal politique, la question n'est pas de savoir qui gouverne, mais si le pouvoir est exercé en vue du bien commun ou au profit d'une minorité"

Pour ma part je vous l'avoue, le débat sur les trois réligions monothéistes, source de l'Europe m'a beaucoup plu et m'a permis de me ressourcer en posant la question

- d'ou vient-tu?,

- qui est-tu?

- et où vas-t'u?.

Ce questionnement métaphysique personnel, le catholique que je suis, le laÏc attaché aux fondements même de la République pose  à notre Nation, la même question en des termes politqiues et positivistes

- d'ou vient-tu?,

- qui est-tu?

- et où vas-t'u?.

Pour diriger une Nation, il faut donner à son peuple un sens, non seulement celui de l'intérêt général, mais aussi de donner à l'universel un message et un sens à son action.

Ainsi, le peuple uni, dans une communauté de destin marchera d'un même pas sur un même chemin vers une société plus humaine, une société d'équilibre dans le respect des traditions des cultures, dans le respect de la diversité sociologique qui compose notre Nation, gardant sa pleine souveraineté dans son destin.

En ce sens, ces forums qui sont organisés permettent à chaque citoyenne et citoyen à la fois de se positionner et de se questionner : que puis-je donner de moi-même pour le bien de l'intérêt commun?.

Le Général de Gaulle appelait cela un grand dessein pour la France.

Malheureusement, aujourd'hui, la France a, parmi une grande partie de son élite des hommes et des femmes sans envergure, matérialistes et affairistes à tout crin risquant d'amener notre pays vers un déclin inéxorable pour ne pas dire une décadence comme le fut l'Empire romain.

Telles sont quelques unes de mes réflexions que j'aimerai vous faire partager. Les propositions et critiques sont les bienvenues.

31/08/2009

NON à la SUPPRESSION des acquis pour la retraite des mères de famille

Une fois de plus, le gouvernement qui préfère les banquiers et qui refuse de revoir les niches fiscales dont on sait que les bénéficiaires sont en grande majorité des gens faisant partie des hauts revenus, s'apprête à nouveau à supprimer des droits acquis, notamment ceux ici issus du Conseil National de la Résistance qu'il brade.

Une fois de plus, après une nouvelle taxe telle la taxe carbonne, il veut enlever ou diminuer un droit acquis, admis par tous les gouvernements précédents qui est de donner aux mères de famille ayant élevé un ou plusieurs enfants des points de retraite, à savoir 2 années par enfant.

Il s'agit là d'une vision à courte terme et qui de toute façon ne résout pas le problème des retraites.

Heureusement, il y a à l'Assemblée Nationale quelques "homo-Sapiens" gaullistes qui rappellent au bon souvenir ces droits acquis, issus de la Résistance, comme Jacques Myard.  

 

Paris, le 28 août 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE
JACQUES MYARD
député UMP
Président du Cercle Nation et République


a/s Arrêt de la Cour de cassation : maintenir les avantages retraite pour les femmes


Le principe d'égalité que met en avant la Cour de cassation dans son arrêt du 19 février dernier est un principe fort de la République. Il n'en demeure pas moins qu'il est impératif de préserver les avantages en terme de retraite consentis aux femmes pour avoir mis au monde et élevé des enfants.


Comme le montrent toutes les études, c'est sur l'activité féminine que l'arrivée d'un enfant a le plus de conséquences. Les soins et l'éducation apportés aux enfants impliquent au premier chef les femmes qui y consacrent le plus de temps et souvent sacrifient leur carrière professionnelle à cette fin, ce qui réduit le montant de leur retraite.


Le maintien de la majoration de la retraite pour les femmes ne saurait donc être remis en cause, il est une juste compensation accordée aux mères de famille et, pour la nation, un encouragement à sa démographie qui est d'un intérêt vital.
 
Les principes oui, s'appuyer dessus ...jusqu'à ce qu' ils cassent! La politique familiale doit demeurer la clé de voûte de la politique démographique et de l'intérêt national

 

 

15:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |